Bandeau RBG Retour à la page d'accueil
Réseau & Bibliothèques > Incendie Imprimer
[ Fermer ]

Incendie des Philosophes

Le bâtiment des Philosophes, autrefois l'Ecole de chimie, date de la fin du 19e siècle. Il devait faire l'objet d'une restauration, repoussée par manque de moyens. La façade avait cependant été rénovée. Le bâtiment était dépourvu d'installations de sécurité, non-obligatoires en raison de son âge. Le site était prévu dans le système d'intervention d'urgence de la protection civile.

Article du Courrier
Blog de Leila El-Wakil : le bâtiment
Blog de Leila El-Wakil: l'amphithéâtre

 

 

 

Aspects techniques

Congélation
On dispose de 24 à 48h seulement pour traiter un ouvrage mouillé
Congeler l'objet humide permet de le stabiliser et stoppe toute détérioration (papier, encre, colle, reliure, moisissure). Ce processus permet un stockage à long terme en congélateur.

Lyophilisation
Ce procédé permet de sécher les documents congelés sans dommage, en faisant passer sous basse pression la glace directement à l'état de vapeur.

Séchage
Les ouvrages légèrement humides peuvent être séchés à l'air ambiant, à température plutôt tempérée pour ralentir la formation de moisissures. On peut utiliser des ventilateurs, sans mettre trop de puissance afin de ne pas déformer les livres.

Pour plus d'informations http://www.cosadoca.ch/

 

 

 

 

Plus de photos

Les dégâts

L'évacuation des ouvrages

Leur traitement

Post-incendie

 

L'incendie s'est déclaré dans la nuit du dimanche 29 au 30 juin, pour des raisons inconnues.
Le feu est parti du 2ème étage, et s'est transmis à la toiture qui s'est effondrée. La bibliothèque d'allemand, sous les toits, a été la plus touchée; les bibliothèques d'espagnol, et celle d 'histoire de l'art au rez-de chaussée, ont été atteintes dans une moindre mesure. La majorité des dégâts est dûe à l'eau et non pas au feu, en dépit des précaution prises par le Service d'incendie et de secours de la Ville de Genève pendant l'extinction : livres recouverts de bâches, redirection de l'eau par des écrans. Les documents précieux, protégés, n'ont pas été touchés.

Photo et video de l'incendie sur le site du Service d'incendie et de secours de la Ville de Genève. Cliquer sur l'image Genève 29.06.2008
Article de La Tribune de Genève (29.06.2008)
Article de La Tribune de Genève (01.07.2008)

 
  

Pour des raisons de sécurité, le travail d'évacuation des livres n'a pu commencer que le mardi 1er juillet, avec une contrainte de temps importante, les livres atteints devant être traités dans un délai de 48h maximum. L'évacuation s'est faite en 24h environ, jour et nuit, et a pris fin mercredi soir. On estime à 50'000 environ le nombre de livres concernés. Un premier tri a été fait sur place. La majeure partie des livres de la bibliothèque d'allemand (2ème étage) a été envoyée directement à la congélation. Les autres documents, espagnol et histoire de l'art, ont été envoyés à Palexpo où a eu lieu un tri plus avancé jusqu'au vendredi 4 juillet.

 

De Palexpo, une grande partie des ouvrages en bon état a pu être réexpédiée à l'Université après un séchage par ventilation; une petite quantité d'entre eux a pu être lyophilisée directement. Les livres légèrement humides ont été séchés sur place à Palexpo jusqu'au vendredi 4 juillet. Un espace de 3000 m2 a été nécessaire pour ouvrir chaque livre afin d'obtenir un séchage maximum et éviter la prolifération de moisissures.
On estime qu'un millier d'ouvrages a été jeté, environ 20'000 congelés et 30'000 mis à sécher.

Compte-rendu de l'intervention sur le site du Service d'assistance et de protection de la population
Article dans Swissinfo
Article dans le Courrier
Article et Article dans Actualitté.com
Photo publiée dans le Figaro
Communiqué de presse de l'Université
Blog de Mme El-Wakil

 

Le but était de rouvrir les bibliothèques le plus rapidement possible. Certains locaux du bâtiment des Philosophes étant encore condamnés, les livres en bon état ou traités ont été transférés au 4e étage d'Uni Dufour et au Dépôt des bibliothèques universitaires. Les bibliothèques d'espagnol et d'histoire de l'art sont ouvertes depuis le 25 août : l'histoire de l'art est installée temporairement au 4ème étage à Uni-Dufour; l'espagnol dispose d'une antenne au sous-sol du bâtiment des philosophes, où les livres peuvent être commandés au Dépôt des bibliothèques universitaires. Musicologie, anglais, littérature comparée et romanche sont ouvertes normalement dans les locaux des Philosophes. La partie de la collection d'allemand qui n'a pas été endommagée lors de l'incendie est accessible au sous-sol des Philosophes depuis le 29 septembre. La bibliothèque d'italien a rouvert le 17 novembre.
Le prêt entre bibliothèques est utilisé pour trouver les livres manquants à Genève.

Pour des renseignements actualisés, veuillez consulter le site des bibliothèques de la Faculté des Lettres.

Remerciements du Rectorat
Article de La Tribune de Genève : 22.07.2008 et 13.10.2008

 

Ces opérations ont nécessité l'intervention de la Protection civile, du Service d'assistance et de protection de la population de la Ville de Genève, du répondant Conservation de l'Université de Genève, de professionnels de la conservation et de la restauration de livres, dont les représentants de l'entreprise Docusave, et d'une centaine de personnes, bibliothécaires, étudiants, nettoyeurs, personnel de sécurité dont beaucoup ont travaillé nuit et jour.

 

Il s'agit de la plus grosse catastrophe ayant touché des bibliothèques en Suisse ces dix dernières années.

Photos J. Erard, Université de Genève



Logo DIS
  Université de Genève | Division de l'information scientifique | Mise à jour : 19.11.2008